Opération Amitié : Pour entreprendre et réussir

 
 

Index d'articles

  1. Lettre de l'Etat dans le Doubs - Numéro 51 - Septembre 2020
  2. Opération Amitié : Pour entreprendre et réussir
  3. Une reprise dynamique post-confinement des examens du permis de conduire dans le Doubs
  4. La Brigade numérique de la gendarmerie : une unité à compétence nationale au service des citoyens et complémentaire des unités de terrain
  5. Elections des représentants des parents d’élèves, vendredi 9 octobre 2020 ou samedi 10 octobre 2020
  6. Sauver des vies : l’affaire de tous
  7. Une année scolaire singulière
  8. Questions au Général de division Emmanuel GAULIN
  9. #JEP2020 : Découvrez la préfecture du Doubs grâce à l'application de visite virtuelle
Armee - UNE-2020_TPAR_058_A_024_027

Suite aux explosions survenues à Beyrouth le 4 août 2020, le ministère des Armées a contribué à l'aide apportée au Liban en déclenchant l'intervention d'un détachement militaire sur court préavis.

Le 7 août 2020, près de 40 sapeurs d'Afrique du 19ème régiment du Génie (RG) appartenant aux 51ème et 52ème compagnie d'appui au déploiement lourd (CADL) et à la compagnie d'appui territorial opérationnel (CADO), à la compagnie de commandement et de logistique (CCL) et à la compagnie d'appui (CAContrat d'avenir), se sont rendus à Toulon afin d'embarquer sur le porte-hélicoptères amphibie (PHA) TONNERRE à destination du Liban. Une trentaine de véhicules nécessaires à la mission ont également été acheminés après 22 heures de convoi.

Dans le soirée du 9 août 2020, le PHA TONNERRE a quitté Toulon pour arriver cinq jours plus tard à Beyrouth avec à son bord 400 militaires composant le groupement Terre "VENTOUX", commandés par le chef de corps du 2ème régiment étranger de génie. Engagés rapidement, les sapeurs d'Afrique ont procédé au dégagement des accès aux quais, des quartiers à proximité du port comme la gare routière, l'un des lieux de transit majeur de la ville ou les zones d'entrepôts à proximité immédiate du point de l'explosion.

En seulement 10 jours, plus de quinze mille tonnes de matériaux ont été évacuées et environ 3,5 km d'axes ont été ouverts. L'action des sapeurs d'Afrique a permis de rouvrir le port de Beyrouth à la circulation et ainsi gagner de la place nécessaire à la reconstruction.

"Particulièrement polyvalents, le travail des sapeurs a été très utile jusque dans l'intervention au profit du "Centre d'expertise pratique de la lutte anti-pollution", en sortant de l'eau une épave de canot de sauvetage. Une manœuvre particulièrement délicate y compris pour un enginiste de qualité", explique le capitaine Vincent, officier adjoint de la 51ème CADL et chef de détachement du 19ème RG lors de l'opération Amitié. Les sapeurs d'Afrique ont ensuite rejoint leur garnison après plus d'un mois de mission intense au profit de la population libanais.