Risques de Mouvements de Terrain

Le département du Doubs est fortement exposé aux risques de mouvements de terrain, de trois grands types :

Les affaissements et les effondrements sont induits par la présence de cavités souterraines anthropique ou naturelle, de tailles variables (du mètre à la dizaine de mètres), qui restent souvent invisibles en surface et qui peuvent être interconnectées ou isolées. Deux phénomènes naturels peuvent être à l’origine de la formation de ces cavités : la karstification (dissolution de roches calcaires, de gypses ou de sels) et la suffosion (érosion mécanique dans des formations sédimentaires meubles).

 

Les glissements de terrains sont des déplacements à vitesse variable (de quelques millimètres par an à quelques mètres par jours) d’une masse de terrain le long d’une surface de rupture généralement courbe ou plane. Les conditions d’apparition du phénomène sont liées à la nature et à la structure des terrains, à la morphologie du site, à la pente topographique et à la présence d’eau.

Les éboulements et les chutes de blocs sont des mouvements rapides, discontinus et brutaux résultant de l’évolution naturelle des falaises et des versants rocheux et de l’action de la pesanteur affectant des instabilités rocheuses ou des matériaux rigides et fracturés tels que calcaires, grès, roches cristallines…

 

L’atlas départemental des mouvements de terrains connus est consultable dans la rubrique cartographie 

A consulter dans cette rubrique :

  • Les plans de préventions des risques mouvements de terrain de Morre et Saint-Hippolyte
  • L’étude aléa karstique du CEREMA )
  • Le retrait gonflement des argiles (RGA) mettre un lien pour accéder aux pages
  • Guide/doctrine départemental(e)

Sélectionnez votre thématique