Signature du Contrat de Relance et de Transition Ecologique avec Pays de Montbéliard Agglomération

 
 

Signature du Contrat de Relance et de Transition Ecologique avec Pays de Montbéliard Agglomération

CRTE PMA

Vendredi 19 novembre, Jean-François Colombet a signé le premier Contrat de Relance et de Transition Ecologique du département, avec Pays de Montbéliard Agglomération.

À travers cette contractualisation avec l’État, les principales orientations de PMAPAYS MONTBELIARD AGGLOMERATION sont centrées sur le développement économique, la modernisation numérique et la transition écologique du territoire.

Au total, entre 2022 et 2026, ce sont près de 400 projets qui sont prévus avec le but de contribuer sur le long terme a l'amélioration de la qualité de vie des habitants tout en agissant en accord avec les défis environnementaux, économiques et sociaux actuels.

Engagée depuis de nombreuses années dans une démarche de transition énergétique et écologique mais également forte de la mobilisation de nombreux acteurs institutionnels, économiques et associatifs, l’Agglomération a ainsi initié, dès le mois de mars 2021, une large démarche de co-construction avec ses communes membres et ses partenaires.

Une stratégie territoriale et écologique autour de 5 orientations : air, feu, eau, terre et cadre de vie
L’Agglomération a souhaité axer sa stratégie territoriale et écologique autour des quatre éléments naturels (Air, Feu, Eau et Terre) permettant d’agir pour un territoire durable et attractif au bénéfice du cadre de vie des citoyens. Toutes les actions sont ainsi regroupées sous 5 grandes orientations :
L’élément Air :
•    actions autour de la mobilité qui visent à diminuer l’impact de l’usage de la voiture individuelle et à favoriser les mobilités douces ;
•    actions autour de la qualité de l’air pour préserver la santé environnementale ;
•    opérations de revégétalisation ;
•    rénovation et réhabilitation thermique des bâtiments.
L’élément Feu :
•    production d’énergie renouvelable ;
•    changements de système de chauffage.
L’élément Terre :
•    optimisation de la gestion et tri des déchets ;
•    réhabilitation des friches et sobriété foncière ;
•    alimentation locale et écoresponsable avec des circuits courts.
L’élément Eau :
•    opérations de préservation de la quantité et de la qualité de l’eau ;
•    recherche de nouvelles ressources en eau potable ;
•    prévention contre les inondations et la préservation de la biodiversité des zones humides.
L’élément Cadre de vie :
•    actions de sensibilisation, formation et changement des mentalités permettant d’entraîner les citoyens du territoire dans la démarche de transition écologique ;
•    projets autour du tourisme durable et vert ;
•    aménagements d’espace public, d’espace sportif et d’aire de jeux ;
•    actions autour de la culture et du patrimoine culturel ;
•    construction et rénovation de bâtiments offrant des services à la population ;
•    opérations de sécurisation routière ;
•    mises en place de vidéoprotection et vidéosurveillance de sites publics ;
•    développement des usages du numérique de l’acculturation aux outils apportant du service aux habitants.

Les projets se situent ainsi à différentes échelles que ce soit à l’échelle communale ou à celle de l’Agglomération.

Le contrat engage les parties, c’est-à-dire l’Agglomération et l’État, pour une durée de 5 ans à compter de sa signature. Il est cependant construit pour être évolutif et s’adapter aux modifications de projet ou d’orientation. Ainsi des avenants pourront être introduits régulièrement et au moins annuellement, notamment pour afficher de nouveaux projets structurants non définis ou encore en cours d’étude, lors de la signature initiale du contrat cadre ou des évolutions des enveloppes de financement.