Déploiement départemental du plan de résilience

 
 

La situation que subit l’Ukraine depuis le 24 février 2022 emporte des conséquences sur le coût d’achat des énergies au niveau mondial. Face à cette nouvelle crise, le Gouvernement français avait d’ores et déjà activé des mesures de freinage afin d’en atténuer les effets, tels que la limitation de la hausse de l’électricité à 4 % et le gel du prix du gaz. En sus, la hausse du prix du pétrole a pour conséquence l’augmentation des prix du carburant et engendre des impacts sur certains secteurs très exposés.
Dans ce contexte, le Gouvernement français a présenté, le mercredi 16 mars 2022, un plan de résilience économique et sociale afin de mettre en œuvre des dispositifs de soutiens immédiats et apporter des solutions à court, moyen comme long termes. Ce plan de résilience a pour objectifs :

1- De protéger les ménages et les entreprises des conséquences immédiates du choc, avec d’une part le renforcement du bouclier tarifaire énergétique à travers l’introduction d’une « remise carburants » et, d’autre part, le déploiement de nouveaux soutiens en trésorerie (prêts BPI à long terme et nouveau prêt garanti par l'État « Ukraine »). Des accompagnements sectoriels spécifiques sont par ailleurs prévus pour les filières les plus exposées aux fortes variations de prix des matières premières, parmi lesquelles les industries énergo-intensives, l’agriculture, la pêche, les transports et les travaux publics ;

2- De faire jouer la solidarité de filières sous l’égide de la médiation des entreprises et du médiateur des relations commerciales, tout en s’assurant de la bonne application des règles encadrant les relations commerciales ;

3- D’accélérer les actions pour réduire la dépendance française à très court terme en sortant intégralement du gaz et du pétrole russe le plus tôt possible, au demeurant avant 2027, en réduisant la consommation en gaz, en poursuivant l’agenda de rénovation énergétique et d’électrification du parc automobile et en accélérant les projets de décarbonation de l’industrie de France Relance. Le renforcement des moyens pour produire en France des besoins d’alimentation animale est également prévu.

Le plan de résilience apporte ainsi des réponses ciblées pour les acteurs économiques les plus touchés afin de protéger, à court terme, l’activité des entreprises comme le pouvoir d’achat des ménages.

Aussi, le Premier ministre Jean CASTEX a échangé le vendredi 25 mars 2022 avec l’ensemble des préfets sur le déploiement et la mise en œuvre, au niveau local, de ce plan.

Dans ce contexte, et afin d’évoquer la conjoncture économique ainsi que les modalités d’accompagnement dans le département, Jean-François COLOMBET, préfet du Doubs, réunira dans les meilleurs délais :

  • Les acteurs des bâtiments et travaux publics ;
  • Les acteurs du secteur agricole ;
  • Le comité de pilotage de sortie de crise afin d’échanger avec les acteurs économiques du département

Ce plan de résilience s’inscrit dans le cadre d’une réponse européenne coordonnée et sera évolutif en fonction de l’évolution de la situation.

Pour plus d'informations sur les aides proposées dans le département du Doubs : https://aides-territoires.beta.gouv.fr/aides/