Année 2017

Menace sur les populations d'écrevisses à pattes blanches du département du Doubs

 
 
Menace sur les populations d'écrevisses à pattes blanches du département du Doubs

Certaines des petites rivières du département, et en particulier les affluents de la Loue dans le secteur d’Ornans, abritent une population remarquable d’écrevisses à pattes blanches (Austropotamobius pallipes), espèce patrimoniale menacée dont l’habitat est protégé par arrêté préfectoral depuis 2009 (arrêté n°2009 1908 03054 – arrêté préfectoral de protection de biotope de l’écrevisse à pattes blanches et des espèces patrimoniales associées).

 Dans le cours de la Bonneille, la population d’écrevisses à pattes blanches est atteinte par la peste de l’écrevisse (aphanomycose). Cette pathologie entraîne la mort des écrevisses infestées et généralement l’éradication complète de l’ensemble de la population du cours d’eau.

 L’agent pathogène est un champignon qui se transmet par les poissons, le matériel ayant été en contact avec l’eau contaminée et par les écrevisses porteuses saines comme les écrevisses exotiques américaines

 Le seul moyen pour ralentir la propagation de la maladie et pour éviter de la propager sur les autres cours d’eau réside dans la prévention et la mise en œuvre de mesures destinées à éviter la transmission de l’agent pathogène.

 C’est pourquoi il est demandé à chacun  :

 - de ne pas pénétrer dans le lit du cours d’eau,

 - de ne pas faire boire et laisser divaguer les animaux d’élevage ou de compagnie dans le lit du cours d’eau,

 - de ne pas prélever et transporter toute espèces aquatique dans et vers les cours d ‘eau concernés

 Les pêcheurs doivent désinfecter tout matériel ayant été en contact avec l’eau au moyen d’un désinfectant type eau de javel ou ammonium quaternaire.

 Par ailleurs toutes les prescriptions en vigueur, figurant dans l’arrêté préfectoral n°2009 1908 03054 – arrêté préfectoral de protection de biotope de l’écrevisse à pattes blanches et des espèces patrimoniales associées continuent de s’appliquer, en particulier l’interdiction faite à tous les véhicules motorisés ou non, ainsi qu’aux chevaux et piétons, de circuler dans le lit mineur en dehors des ouvrages de franchissements.

Ces mesures s’appliquent sur la Bonneille et sur les affluents à proximité à savoir :

- ruisseau de Vinchaut

- ruisseaux de l’Eugney et de Narbey

- ruisseaux de Vergetolle et de Raffenot,

- ruisseau d’Amathay

- ruisseau de Vau

 Un suivi régulier de la situation est effectué par l’Agence Française pour la Biodiversité.

 Le présent communiqué sera diffusé et affiché le plus largement possible, notamment à proximité des cours d’eau concernés.