Poursuite des exercices de tuerie de masse en lien avec les établissements scolaires

 
 

Index d'articles

  1. La Lettre de l'Etat dans le Doubs - Numéro 42 - Juin 2018
  2. Présentation du rapport d'activité des services de l'Etat 2017 devant l'Assemblée départementale
  3. Abaissement de la vitesse de 90 à 80 km/h sur les routes à double-sens sans séparateur central au 1er juillet 2018
  4. Cérémonie de remise des prix du concours de la Résistance et de la Déportation
  5. Remise de l'insigne de Chevalier de la Légion d'Honneur à Mme Christine BOUQUIN, présidente du Conseil départemental du Doubs
  6. Poursuite des exercices de tuerie de masse en lien avec les établissements scolaires
  7. Le bilan de la campagne de télédéclaration PAC 2018
  8. La recherche de personnes immergées : nouveau domaine de compétence des équipes cynotechniques des sapeurs-pompiers du Doubs
  9. La présence du loup dans le département du Doubs
  10. Acculturation au monde agricole des jeunes gendarmes de la compagnie de Montbéliard
  11. Le bilan des contrôles en exploitation agricole
college

Le collège « sacré coeur » de Vercel en lien avec la compagnie de Pontarlier a réalisé le mercredi 23 mai un exercice « alerte intrusion ».

Dans le cadre de la mise à jour de leurs plans particuliers de mise en sûreté (PPMS), les établissements scolaires sont tenus de réaliser des exercices réguliers de confinement afin de contrôler la réactivité des élèves et de tous les personnels dans l’hypothèse d’une intrusion à caractère terroriste ou malveillant.

Le mercredi 23 mai 2018 au matin, un exercice de simulation impliquant des unités de la compagnie de gendarmerie de Pontarlier (notamment le PSIG) a pris place au collège « Sacré-Cœur » de Vercel. L’objectif principal de cet exercice était de tester les capacités de réaction, de coordination et de montée en puissance de cet échelon territorial, afin de préparer son intégration dans une manœuvre de niveau supérieur. Les négociateurs de crise de la formation administrative, étaient également mis à contribution.

L’ensemble des intervenants se sont pleinement impliqués dans cet exercice afin d’étoffer leur savoir faire pour améliorer la protection des collégiens face à un tel événement.