Baisse de la vitesse maximale autorisée de 90 à 80 km/h

 
 

Index d'articles

  1. La Lettre de l'Etat dans le Doubs - Numéro 41 - Mai 2018
  2. Cérémonie d'hommage aux policiers morts pour la France
  3. La réforme du logement social
  4. Les élus du Doubs rencontrent le 19e RG et le 6e RMAT
  5. La campagne de l'impôt sur le revenu 2018
  6. Le parcours emploi compétences (PEC)
  7. Lancement de l'appel à projet SEDD 2018
  8. Derniers transferts concernant l'instruction des autorisations d'urbanisme
  9. Baisse de la vitesse maximale autorisée de 90 à 80 km/h

La vitesse est la première cause des accidents mortels en France (31 %).

Le réseau routier sur lequel les accidents mortels sont les plus fréquents est celui des routes à double sens sans séparateur central (55 % de la mortalité routière, soit 1 911 personnes tuées ).

Dès le 1er juillet 2018, la vitesse maximale autorisée passera de 90 à 80 km/h sur ces routes où la mortalité routière est la plus forte.

Dans le Doubs, cela concerne un itinéraire  de 85 km pour les routes nationales (RN 57 et RN83), et 2 800 km pour les routes départementales.

La vitesse maximale autorisée sera toutefois maintenue à 90 km/h sur les sections de route à trois ou quatre voies, dès lors qu’au moins deux voies sont affectées à l’un des sens de circulation. À noter que sur les sections de routes à trois voies, la vitesse maximale autorisée sera différenciée selon le sens de circulation : 80 km/h sur le sens qui est à une voie de circulation et 90 km/h sur le sens à deux voies de circulation (dépassement sécurisé par la ligne centrale).

Comme l’a établi le comité des experts du Conseil national de la sécurité routière dans son rapport du 29 novembre 2013, une réduction de la vitesse maximale autorisée à 80 km/h sur les routes à double sens sans séparateur central (limitée à 90 km/h) permettrait de sauver entre 300 et 400 vies par an.

En effet, cette mesure aura principalement des effets sur :

  •  Les distances d'arrêt La distance d’arrêt est égale au cumul de la distance parcourue pendant le temps de réaction et de la distance de freinage. Pour faire simple, plus la vitesse d'un véhicule est élevée, plus la distance d'arrêt sera grande. Avec ce changement de vitesse, la distance d'arrêt sera donc réduite, diminuant ainsi les risques de collisions.
  •  Le champ de vision  

Plus la vitesse augmente, plus le champ visuel est réduit. À grande vitesse, il se limite à une vision centrale de la route.

Une telle mesure présente également l’avantage d’améliorer la fluidité du trafic et de diminuer les émissions polluantes dans l’environnement.

Plus d’informations sur le site de la sécurité routière .