La ZSP la petite Hollande a un an

 
 
La ZSP la petite Hollande a un an

A l'occasion de l' anniversaire de la ZSP de la petite hollande, Stéphane Fratacci, préfet de la région Franche-Comté, préfet du Doubs et Thérèse Brunisso, procureure de la République ont présenté le 30 janvier 2014 le bilan à la presse.

Retenu en novembre 2012 pour figurer parmi les 64 Zones de Sécurité Prioritaire  (elles sont aujourd’hui 80), le quartier de la Petite Hollande à Montbéliard a donné lieu à une démarche structurée et innovante pour enrayer des phénomènes de délinquance enracinés  au quotidien.

La Zone de Sécurité Prioritaire (ZSP) a été lancée dès le 5 décembre 2012, avec l’installation des 2 cellules de coordination opérationnelle réunies mensuellement sous la co-présidence du préfet de Région, préfet du Doubs et de la procureure de la République avec le maire de la ville.

Quatre objectifs précis de lutte contre la délinquance : 

-  la lutte contre le trafic de stupéfiants et d’armes

-  la lutte contre les cambriolages

-  la lutte contre les incivilités et notamment les rodéos

-  la lutte contre les violences urbaines.

Des méthodes de travail renouvelées :

- La cellule opérationnelle de coordination des forces de sécurité regroupe les services du commissariat de Montbéliard avec la police judiciaire, la police de l’air aux frontières, le groupe d’intervention régional, la gendarmerie nationale et les douanes. La cellule coordonne et évalue en continu toutes les actions de sécurité, de maintien de l’ordre, d’échanges d’information sous la double autorité administrative et judiciaire. Elle a sollicité et obtenu l’appui ponctuel d’unités de forces mobiles.

 -   La cellule opérationnelle de coordination du partenariat regroupe avec le maire de Montbéliard, les bailleurs, l’Education nationale, la protection judiciaire de la jeunesse (PJJ), les services sociaux, Keolis….

  Elle porte la mise en œuvre du Plan d’actions de prévention de la délinquance.

La ZSP c’est donc la mobilisation renforcée et coordonnée de tous les services de sécurité sur des objectifs précis et la synergie de tous les partenaires.

 Les objectifs prioritaires ont reçu des premières réponses tangibles.

 Au terme d’une année de mise en œuvre de la ZSP, l’action méthodique et coordonnée des services de sécurité donne des résultats concrets.

-   la délinquance générale a reculé de 7,88%

-  l’indicateur de performance des services (anciennement délinquance de proximité) a baissé de 19,7 %

-  le nombre de cambriolages a baissé de 25,7 %

-  les violences urbaines ont regressé de 20,7 %

-  les incivilités ont été enrayées et notamment le phénomène des rodéos, jugulé durant le printemps et l’été 2013 (deux fois moins de faits signalés : 6 faits en 2013 contre 14 en 2012)

la lutte contre le trafic de stupéfiants et d’armes a donné lieu à une forte mobilisation des services locaux et spécialisés de Police sous l’impulsion du Parquet avec des résultats substantiels sur des trafics de dimension nationale et internationale.

Aucun phénomène de déport de délinquance sur des secteurs voisins n’a été observé en 2013.

Un plan d’actions dynamiques pour prévenir la délinquance :

 Le partenariat avec la ville et tous les acteurs du quartier a permis de développer un plan de 17 actions de prévention tout au long de l’année et notamment :

 -   l’exposition 10 – 18 Questions de justice animée au collège et dans les écoles par la PJJ

-   les actions d’éducation à la sécurité routière à l’école nationale de police et sous la Halle du marché avec le Club motocycliste de la police nationale

-   la prévention des conduites addictives avec l’Unité de prévention des conduites à risques de la police et l’Association de Lutte contre les Toxicomanies de l’Aire Urbaine (ALTAU)

-   le forum Stop à la violence à la MJCMaisons des jeunes et de la culture

-   les minis-chantiers co-organisés par Néolia et la PJJ

-   la ville de Montbéliard a poursuivi, avec le soutien financier de l’Etat, son programme de vidéo-protection.

La concertation est un axe à part entière de la ZSP :

 Des rencontres, contacts, échanges sont régulièrement entretenus avec les habitants et forces vives du quartier :

 -   réunion avec le conseil de quartier

-   réunion avec les responsables du service public

-   contacts de l’officier référent de la police nationale, du délégué cohésion police-population et de la déléguée du préfet-politique de la ville

-   réalisation en décembre 2013 d’une enquête interview auprès de 100 habitants du quartier : 75 % de personnes satisfaites quant à l’amélioration de la tranquillité publique en période estivale notamment vis à vis des rodéos.

-   réalisation de 2 numéros d’une plaquette d’information.

Les acquis de cette méthode ZSP servent dans l’ensemble de l’Agglomération :

La coordination renforcée des services de sécurité et la mobilisation du partenariat génèrent un référentiel de méthodes « ZSP » qui a évidemment tout lieu de s’appliquer dans l’ensemble des secteurs de l’agglomération pour amplifier les capacités de coordination et de partenariat. C’est ce qui a été initié en fin d’année 2013 à Valentigney.

 

La feuille de route ZSP pour 2014 :

Sur la base des résultats enregistrés en 2013 et en optimisant les méthodes de travail initiées entre services et partenaires, la dynamique ZSP doit se poursuivre et s’intensifier. Le phénomène des bandes, la délinquance des adolescents, les questions de comportements et d’incivilités quotidiennes (sujets notamment révélés par l’enquête) seront tout spécialement au centre des actions tout en conservant les 4 objectifs prioritaires de lutte contre la délinquance.

> Bulletin d'information n°2 janvier 2014 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 1,60 Mb