Année 2021

Toxi-infections alimentaires collectives : investigations en cours dans deux établissements scolaires du Doubs

 
 
Communiqué de presse du 01 juin 2021

A la suite d’un signalement de suspicion de toxi-infection alimentaire collective (TIAC) dans la nuit du 26 au 27 mai dernier, au Lycée agricole de Dannemerie-sur-Crète, les services de l’Agence Régionale de Santé (ARSAgence Régionale de Santé) et de la Direction Départementale de l’Emploi, du Travail, des Solidarités et de la Protection des Populations (DDETSPP) ont mené, dès le 27 mai, des investigations respectivement auprès des malades et des gestionnaires de la restauration de l’établissement.

L’enquête de l’ARSAgence Régionale de Santé auprès de 28 malades sur 164 convives a permis de déterminer des symptômes, notamment dès 3 heures après le repas, qui pourraient être liés à la consommation de certains aliments servis aux pensionnaires lors du dîner, et l’absence d’autres origines potentielles.

Un plat en sauce et un dessert lacté sont mis en avant comme sources possibles.

L’enquête alimentaire menée par la DDETSPP, avec l’appui des responsables de l’établissement, ne permet pas d’identifier un dysfonctionnement de l’unité de restauration. Les plats témoins dont la réglementation impose la conservation pendant plusieurs jours ont été prélevés afin de rechercher une contamination microbienne. Les premiers résultats reçus ce jour restent partiels et ne permettent pas de conclure.

L’entreprise qui a livré le fromage blanc, située dans le Doubs, a également été inspectée et des prélèvements des produits réalisés. Dans l’attente des résultats d’analyse, le lot de produits laitiers est bloqué.

En parallèle, une deuxième suspicion de TIAC est signalée le 31 mai au collège d’Ornans, 62 malades essentiellement des élèves sur 520 convives, avec des symptômes qui sont également apparus environ 3 heures après le repas de midi.

Les investigations amènent à orienter les recherches vers le fromage blanc aux fruits, consommés par les malades des deux établissements et provenant du même lot de fabrication de la fromagerie Le Pré Verdot situé à Pouilley-Les-Vignes.

Dans l’attente de la réception de l’ensemble des résultats d’analyse et de l’étude des process de fabrication, de conservation et de distribution des produits lactés suspects dans les différents sites, la production en cours reste bloquée.

Toutefois, les recherches de contamination microbienne tendent à écarter le risque pour les lots de fromages blancs commercialisés en pot de 500 g destinés au grand public et à orienter les investigations sur les conditionnements de grande capacité délivrés en restauration collective.

Des compléments d’investigations permettront de valider cette origine supposée d’ici la fin de semaine.