Vigipirate à son niveau « Sécurité renforcée »

 
 
Vigipirate à son niveau « Sécurité renforcée »

Le Premier ministre, en accord avec le président de la République, a décidé d’abaisser le niveau Vigipirate à « Sécurité renforcée – risque attentat » à compter du 5 mars 2021.

Il se substitue au niveau maximum, « Urgence attentat », déclenché le 29 octobre 2020, le jour de l’attentat commis à Nice, pour faire face à une série d’attaques inédite depuis janvier 2015.

Le retour au niveau « Sécurité renforcée – risque attentat » atteste d’un niveau de menace durablement élevé sur l’ensemble du territoire.

Les mesures actives du plan Vigipirate permettent, dans le contexte de crise sanitaire, de maintenir une vigilance accrue sur :

  • La sécurité des espaces de commerce, les activités relancées et les lieux ré-ouverts au public à terme ;
  • La sécurité des lieux de culte, des sites touristiques et des transports publics, en particulier lors des vacances scolaires  et universitaires ;
  • La sécurité des bâtiments publics (services publics, locaux associatifs ou politiques, écoles et universités), avec une attention particulière sur les établissements de santé, médico-sociaux et sociaux, ainsi que sur la sécurité des sites de production, de stockage et de distribution de produits de santé, y compris les centres de vaccination.

Ces mesures Vigipirate traduisent la volonté du Gouvernement en termes de préparation, de vigilance et de réaction face à la menace terroriste.

La plateforme www.vigipirate.gouv.fr permet d’avoir un éclairage plus précis et ainsi « faire face ensemble ».