Bilans de la Délinquance depuis 2016

Bilan de la délinquance 2017

 
 

I – Les chiffres 2017 de la délinquance

A – Sensible baisse des atteintes aux biens

Les faits commis en 2017 en matière d’atteintes aux biens sont en baisse significative de – 6,5% par rapport à 2016 soit 12 547 faits contre 13 416 faits en 2016 : 869 atteintes en moins .

Le taux pour 1000 habitants est de 23,5. Il est bien inférieur au taux national (plus de 9 points de moins soit 33 pour mille )

Il est à noter une forte baisse des cambriolages des logements en 2017 avec un recul de –21,4 % par rapport à 2016, soit 359 cambriolages de moins.

Les atteintes volontaires à l’intégrité physique sont en légère augmentation de + 147 faits en 2017 avec 4 866 faits contre 4 729 en 2016.

Le taux pour 1000 habitants (9,12) est très légèrement supérieur à celui du national (8,89). Ce sont surtout les violences physiques non crapuleuses qui sont en légère augmentation alors que les violences physiques crapuleuses accusent une légère baisse avec 49 faits de moins par rapport à 2016.

Tableau récapitulatif des faits enregistrés par les force de l'ordre qui ont été commis dans le département avec évolution par rapport à 2016
Intitulé des faits Année 2016 Année 2017 Evolution par rapport à 2016
vols avec armes 88 59 - 33 %
vols violents sans armes 367 341 - 7,1%
vols sans violence contre des personnes 3 633 3 563 -6,4 %
coups et blessures volontaires 2 029 2 148 +5,9%
cambriolages de logement 1 677 1 318 -21.4%
vols de véhicules (automobiles ou deux RM) 816 761 -6,30 %
vols dans les véhicules 1 338 1 242 -7,2 %
Violences sexuelles 301 297 -1,3 %
Infractions à la législation sur les stupéfiants 1245 1260 +1,20 %

B – Les élucidations

1 - Les faits élucidés

En matière d’atteintes aux biens, le nombre de faits élucidés est en baisse en 2017 par rapport à 2016 (-10,9% soit - 338 faits), mais ce résultat est à corréler avec la baisse des atteintes aux biens constatés. Ainsi le taux d’élucidation pondéré en fonction des faits commis s’élève à 21,96% en 2017 en légère baisse de 1 point par rapport à 2016 (23,05%).

En matière d’atteintes volontaires à l’intégrité physique, le nombre de faits élucidés augmente passant de 3 185 en 2016 à 3 259 en 2017.

Le taux d'élucidation atteint 66 %.

2 - Les mis en cause

En matière d’atteinte aux biens, le nombre de mis en cause est stable par rapport à 2016 avec 2 239 mis en cause en 2017 contre 2 277 en 2016.

En matière d’atteintes volontaires à l’intégrité physique, le nombre de mis en cause augmente par rapport à 2016 de 6, 1 % portant ainsi le nombre de mis en cause à 2 838 .

En matière de stupéfiant, le nombre de mis en cause reste constant avec 1084 personnes en 2017 pour 1087 en 2016.

C – Les violences intra-familiales dans le Doubs

violences faites aux femmes

Les violences intra-familiales représentent 33 % de l’ensemble des violences, dont 24 % de violences conjugales et 9 % de violences hors conjugales (autres membres de la famille que le conjoint).

 Elles représentent notamment 43 % des coups et blessures volontaires dans le Doubs, 26 % des viols et violences sexuelles et 19 % des menaces et chantages.

 L’accueil des victimes de violences intra-familiales fait l’objet d’une grande attention par les forces de l’ordre. Lorsque cela est utile, elles les orientent notamment vers des travailleurs sociaux et les associations d’aide aux victimes afin qu’une prise en charge globale de la situation de chaque victime puisse être mise en œuvre.

D – Quelques faits marquants dans le Doubs en 2017 :

 - Homicide d’un vigile de bar de nuit à Besançon le 23 avril au cours d’une rixe : auteur interpellé par la police.

 - Découverte d’un cadavre sous des branchages à Maiche le 4 juillet : victime tuée à l’arme blanche. Interpellation de 4 personnes par la gendarmerie présentées au juge d'instruction.

 - Identification et arrestation dans le Doubs d’un suspect pour le meurtre d’une prostituée roumaine en Suisse dont le corps avait été retrouvé dans le Jura fin 2016.

 - Altercation violente entre membres de la communauté des gens du voyage le 26 octobre à Pirey. Un blessé grave par arme à feu.

Les deux auteurs prennent la fuite et sont interpellés par la gendarmerie renforcée du GIGN le 1er novembre.

 - Fusillades à Besançon-Planoise en mai, août et novembre sur fond de trafic de stupéfiants : enquête en cours.

 - Nuit de la Saint Sylvestre: incendie de la halte-garderie au sein de la maison de quartier de la Grette à Besançon: enquête en cours.