France Relance et la semaine de l'industrie chez R.Bourgeois

 
 

Ce 24 novembre, l'Etat et la Région Bourgogne-Franche-Comté ont co-organisé dans le cadre de la semaine de l'industrie, un évènement sur le site de l'entreprise R.Bourgeois (Besançon).

RBourgeois

Au programme de la soirée destinée à mettre en valeur l’industrie, les témoignages de 3 jeunes en apprentissage dans une entreprise industrielle de la région ; Célia (15ans) en bac pro microtechnique, en formation chez SAFRAN ELECTRONICS &DEFENSE COCKPIT SOLUTIONS, Lucas (21 ans) en BTS conception des processus de réalisation de produits, en apprentissage chez R.BOURGEOIS et Julien (24 ans), apprenti ingénieur chez ITW RIVEX, en dernière année à l'ENSMM .

La soirée s'est poursuivie avec plusieurs interventions de représentants d'entreprises industrielles de la région, dans différents secteurs d'activité.

Sur place, les invités ont aussi eu l'occasion de découvrir l'unité mobile de formation aux métiers de l'industrie 4.0 de l'UIMM.

M. Sudry, préfet de région et Mme Dufay, présidente de région ont clos la soirée en échangeant sur la place prépondérante de l'industrie dans la région et l'importance du soutien de l’État et du Conseil Régional dans ce secteur, mais également sur l'avenir de l'industrie française, qui relève en partie de l’augmentation de l’intérêt des jeunes pour cette filière.

L’entreprise R.Bourgeois, hôte de la soirée, est lauréate du dispositif "Soutien aux investissements de modernisation de la filière automobile" dans le cadre du plan de soutien aux secteurs de l'aéronautique et de l'automobile de France Relance. Elle a reçu une subvention de 800 000€.

plaque bourgeois

L'entreprise, fondée en 1929 par Raymond et Raymonde Bourgeois, est aujourd'hui le leader mondial pour la production et fourniture de circuits magnétiques rotor et stator pour les industries du moteur électrique, des générateurs et des transformateurs.

Elle a récemment investi plus de 18 millions d'euros dans un projet de développement de la production, de numérisation et de performance énergétique, notamment destiné aux moteurs de véhicules électriques. Elle vient de compléter d'importantes extensions de son site de Besançon, avec l'ajout d'une nouvelle plateforme de stockage/expéditions gérée en 4.0 et d'une nouvelle zone de production dédiée aux applications de mobilité VE.