Année 2020

COVID19 - Habitation du laboratoire vétérinaire départemental dans la pratique des tests RT-PCR

 
 

En application des mesures édictées dans le cadre de la crise sanitaire actuelle et afin d’augmenter les capacités de détection du COVID-19 dans le département, le Préfet du Doubs, sur proposition du Directeur général de l’ARSAgence Régionale de Santé Bourgogne-Franche-Comté, a signé ce jour un arrêté autorisant lelaboratoire vétérinaire départemental (LVD) à réaliser, pour le compte du centre de biologie médicale CBM25, l’examen de détection du COVID-19 par RT-PCR.

En effet, le décret du 5 avril 2020 habilite les Préfets à requérir ou à autoriser des laboratoires, qui ne pratiquent pas habituellement la biologie humaine à mettre au service des laboratoires agréés leur capacité en tests RT-PCR.

Le Conseil départemental du Doubs a rapidement identifié les capacités du LVD, et a proposé de le mobiliser dans le cadre de ce décret.

Aussitôt, plusieurs réunions ont été organisées sous l’égide de la Préfecture du Doubs et de l’Agence régionale de santé, qui ont permis de franchir de nombreuses étapes avec succès et notamment :

  • La validation, sous l’autorité du CHU de Besançon du processus analytique RT-PCR du LVD
  • La signature le 21 avril 2020 d’un arrêté de réquisition du LVD par le Préfet du Doubs afin de réaliser la phase analytique de l’examen de détection du COVID-19 par RT-PCR
  • La signature ce jour d’une convention permettant au LVD de pratiquer ces tests sous l’égide du laboratoire privé CBM25.

L’ensemble de ce processus a permis au Préfet du Doubs de signer ce jour l’arrêté autorisant le LVD à pratiquer ces tests de dépistage, dans le respect des priorités d’accès définies par le Ministre des Solidarités et de la Santé.

Ce partenariat public-privé a mobilisé un nombre important d’acteurs : Préfecture du Doubs, ARSAgence Régionale de Santé, CHU de Besançon, Conseil Départemental du Doubs, LVD et CBM25. Il augmente significativement la capacité en tests COVID-19 au niveau départemental, permettant de réaliser jusqu’à 1 600 tests supplémentaires par jour.