8ème accident mortel de motard : le Préfet du Doubs réagit

 
 
8ème accident mortel de motard : le Préfet du Doubs réagit

Sa sortie de route a semble-t-il été provoquée par une vitesse très excessive. Le compteur de la moto accidentée a été retrouvé bloqué à 220 km/h.

Malgré les nombreuses actions de prévention menées auprès des motards locaux par les services de gendarmerie, police et de la direction des territoires en lien avec la fédération des motards en colère, le nombre de motards accidentés reste très élevé dans le Doubs.

Il s’agit du 8ᵉ motard qui décède sur les routes du Doubs cette année dont six depuis le début de l’été (3 en juin et 3 en juillet).

Face à cette hécatombe, Raphaël BARTOLT, préfet du Doubs, appelle les motards à une prise de conscience des risques encourus par des comportements dangereux, et des vitesses inappropriées sur les routes du département.

Cette série d’accidents n’est pas due à la fatalité mais est bien souvent le résultat de comportements dangereux et de vitesses inappropriées.

Sept de ces accidents mortels ont eu lieu sur des routes départementales concernées par la nouvelle vitesse maximale autorisée à 80 km/h. Sept des huit motards décédés étaient des habitants qui connaissaient les axes empruntés.

En abaissant la vitesse, en adaptant sa conduite aux routes empruntées, le motard comme l’automobiliste, circule en sécurité sans mettre sa vie en danger ou celle des autres.

Chacun doit se rappeler que les comportements dangereux peuvent conduire à briser des vies et des familles. Soyons tous des conducteurs responsables.

La sécurité routière est une cause pour laquelle chacun peut agir par son comportement sur la route. En abaissant la vitesse, on abaisse le risque d’accident et la gravité des chocs.

En moto ou en voiture « roulons moins vite là où on meurt le plus ».