Un nouveau mémorial à la caserne de gendarmerie de Besançon

 
 

Index d'articles

  1. La Lettre de l'Etat dans le Doubs - Numéro 40 - Mars 2018
  2. Installation de la commission départementale de luttre contre la prostitution
  3. Inauguration de la société créée par Lucien FOURNIER, « SOLUTIEN CREATION », à Soye
  4. Déplacement officiel de Mme Frédérique VIDAL, ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation à Besançon
  5. Nouveaux seuils applicables aux procédures de commande publique depuis le 1er janvier 2018
  6. Un nouveau mémorial à la caserne de gendarmerie de Besançon
  7. Le Plan de Rénovation Énergétique des Bâtiments
  8. L'ENSAP, l'espace numérique sécurisé de l'agent public
  9. La brigade numérique de la gendarmerie nationale
  10. Un film pour illustrer les premiers Eco-Quartiers labellisés en Bourgogne-Franche-Comté
  11. Lancement de la campagne Centre National de Développement du Sport 2018 (CNDS)

Un nouveau mémorial, en hommage aux gendarmes morts sous l’occupation allemande et morts en service commandé en Indochine ou victimes du devoir, a été érigé au Fort des Justices à Besançon.

Ce nouveau mémorial situé face au bâtiment de la division des opérations a été pratiquement financé en totalité par la délégation du patrimoine culturel de la gendarmerie nationale, le souvenir français, la France mutualiste, l’UNPRG, le Trèfle, l’association des officiers de réserve, la société nationale d’entraide de la médaille militaire, l’association Franc-Comtoise des missions extérieures, les amis de la gendarmerie et les combattants de moins de vingt ans.

Le buste du maréchal d’Empire Bon Adrien Jeannot de Moncey, considéré comme le premier inspecteur de la gendarmerie nationale, a été transféré de la brigade de Besançon-Tarragnoz où il était exposé, pour rejoindre ce mémorial.

Cette sculpture a été commandée en 1842 par la ministre de la guerre Jean de Dieu Soult au sculpteur et peintre Franc-Comtois Camille Demesmay*.

Elle a été déposée par l’État au musée de Besançon en 1844 et confiée à la gendarmerie en 1952.