Signature du contrat de ruralité Loue-Lison

 
 

Index d'articles

  1. La Lettre del'Etat dans le Doubs - Numéro 33 - Juin 2017
  2. Journée nationale commémorative de l'appel historique du général de Gaulle à refuser la défaite et à poursuivre le combat contre l'ennemi
  3. Signature du contrat de ruralité Loue-Lison
  4. Réunion des maires avec la Division des opérations du groupement de gendarmerie du Doubs
  5. Sécurité civile - Eercice Epizootie de peste porcine africaine
  6. Solidarité - Concert donné au profit des blessés de l'Armée de Terre et de leurs familles
  7. Sécurité- Signature d’une convention de partenariat concernant 24 sapeurs-pompiers salariés de la société Sécuritas
  8. L’État soutient la Transition Energétique
  9. Tout ce que vous devez savoir pour louer sereinement !
  10. Consommation - Le guide de l'été pour des vacances réussies !

Le cinquième contrat de ruralité pour le département du Doubs a été signé le mercredi 24 mai 2017, à la salle des fêtes de Liesle, avec la communauté de communes Loue Lison .

signature contrat de ruralité Loue lIson

Le contrat de ruralité de la communauté de communes Loue-Lison a vocation de coordonner les moyens financiers et prévoir l’ensemble des actions et des projets à conduire en matière d’accessibilité aux services et aux soins, de développement de l’attractivité, de redynamisation des bourgs-centres, de mobilité, de transition écologique ou, encore, de cohésion sociale.

Ce nouveau dispositif contractuel permettra de mobiliser l’ensemble des acteurs locaux (collectivités territoriales, services de l’État, opérateurs ou même associations) autour d’un projet de territoire et contribuera à favoriser les synergies locales.

Les mesures de ces contrats seront financées sur une base annuelle, notamment à l’aide du fonds national d’aménagement et de développement du territoire et du fonds de soutien à l’investissement public local qui comportera dès 2017, une part spécifiquement dédiée aux contrats de ruralité (enveloppe de 216 millions d’euros au niveau national et près d’1 741 000 euros pour le département du Doubs).

La DETR sera à nouveau fortement mobilisée en 2017 pour accompagner les projets énumérés au sein de ce contrat de ruralité. L’avenant financier du contrat prévoit pour toutes les opérations qui démarreront cette année les interventions de l’État et de ses partenaires. L’intervention des crédits du contrat de ruralité permettra notamment de conclure la tranche 2 du plan de contournement d’Ornans.

Le territoire très étendu de la communauté de communes est porteur de certaines fragilités notamment en termes d’accès aux services et en termes d’indicateurs sociaux-économiques. Mais il s’agit également d’un territoire organisé qui a su maintenir de l’ingénierie locale pour monter et soutenir les projets de territoires.

Le principe d’égalité doit évidemment être garanti par toute politique publique sur tous les échelons territoriaux. Il faut arrêter d’opposer rural/urbain, territoires riches/territoires pauvres. Selon où l’on habite, chacun doit avoir accès aux services élémentaires, chacun doit pouvoir bénéficier d’une qualité de vie (dans une optique de développement durable), chacun doit pouvoir tirer bénéfice et participer aux dynamiques locales.

Garantir « l’égalité des territoires » est une ambition forte du Gouvernement. Il s’agit, conformément au pacte républicain, de restaurer l’égalité des chances quel que soit le lieu de naissance, de résidence ou de travail.

Pour y parvenir, il s’agit de donner un meilleur accès aux droits élémentaires : l’éducation, le logement, la santé… Un meilleur accès aux services, compris au sens large du terme : services publics, commerces de proximité… C’est aussi faire preuve d’une nouvelle forme de solidarité financière, en concentrant notamment les moyens sur les territoires les plus en difficulté. Le contrat de ruralité en est l’illustration. C’est aussi le développement des nouvelles technologies. Le numérique est une chance nouvelle pour les territoires. Il s’affranchit des contraintes géographiques et autorise le développement de services et usages qui sont autant de leviers au service de l’innovation, de la redynamisation des territoires et du renforcement du lien social.