Actualités 2018

11ᵉ et 12ᵉ accidents mortels de motards dans le Doubs ce week-end : le préfet du Doubs réagit

 
 
 11ᵉ et 12ᵉ accidents mortels de motards dans le Doubs ce week-end : le préfet du Doubs réagit

Samedi matin un motard a été retrouvé mort sur une route départementale près d’Abbenans.

Dimanche soir, un motard est décédé des suites de ses blessures sur une route départementale près Arc-sous-Cicon.

Ces deux accidents mortels présentent des similitudes : accident seul d’un motard qui perd le contrôle de son véhicule et fait une sortie de route fatale sur une route départementale secondaire, route sèche et par beau temps.

En outre, les motards décédés habitaient à proximité du lieu de l’accident, ce qui semble accréditer le fait qu’ils connaissaient l’itinéraire emprunté.

Si les circonstances exactes de ces deux accidents ne sont pas connues, le fait est que malgré les nombreuses actions de prévention menées auprès des motards locaux par les services de gendarmerie, de police et de la direction départementale des territoires en lien avec la fédération française des motards en colère, le nombre de motards tués reste dramatiquement élevé dans le Doubs.

Il s’agit des 11et 12e motards qui décèdent sur les routes du Doubs, auquel on peut ajouter un décès en cyclomoteur début août.

Face à cette hécatombe, Joël MATHURIN, préfet du Doubs, appelle les motards à une prise de conscience des risques encourus.

Cette série d’accidents n’est pas due à la fatalité. Elle est bien souvent le résultat de comportements dangereux et de vitesses inappropriées sur les routes du département.

Onze de ces accidents mortels ont eu lieu sur des routes départementales concernées par la nouvelle vitesse maximale autorisée à 80 km/h. Dix des douze motards décédés étaient des habitants qui, a priori, connaissaient les axes empruntés.

En abaissant la vitesse, en adaptant sa conduite aux routes empruntées, le motard comme l’automobiliste, circule en sécurité sans mettre sa vie en danger ou celle des autres.

Le préfet en appelle aux motards :

Arrêtons cette hécatombe, soyez tous des conducteurs responsables.

En moto ou en voiture « roulons moins vite là où on meurt le plus ».